Pourquoi fait-on un relevé d’architecture ?

Pourquoi fait-on un relevé d’architecture ?

Document produit par des géomètres à destination des architectes, le relevé d’architecture peut servir à diverses utilisations. Pourquoi faire un relevé d’architecture ? Découvrez la réponse à cette question.

Pourquoi fait-on un relevé d’architecture ?

Le relevé d’architecture : De quoi s’agit-il ?

Le relevé d’architecture est un ensemble d’informations pour approfondir les connaissances que vous avez de votre édifice. En interne comme en externe, il apporte des informations précises sur l’état de l’édifice, son plan, sa coupe et sa façade, avec les mesures des lieux et toutes les informations dont les architectes ont besoin pour mener à bien les travaux. L’étude peut se faire sur des petites structures comme sur de grands bâtiments en donnant aussi une idée des dommages que l’édifice présente.

Autrefois, le relevé s’effectuait à base d’un crayon et d’une feuille. Aujourd’hui, les méthodes de réalisation ont évolué. Grâce à l’avancée des technologies, le relevé d’architecture se présente actuellement sous un format 3D.

Pour y arriver, les géomètres ont l’habitude de s’équiper de :

  • un appareil photo ;
  • un mètre laser ;
  • un ruban à mesurer ;
  • des dispositifs de projection ;
  • une tablette ; 
  • un logiciel.

Pourquoi le réaliser ?

Plusieurs facteurs poussent le propriétaire à exécuter le relevé d’architecture de son bâtiment. Découvrez tous ces facteurs.

Pour déterminer la valeur d’un bâtiment

Avant de mettre sur le marché son bâtiment, le propriétaire doit obligatoirement faire son relevé d’architecture pour plusieurs raisons. Premièrement, il doit chercher à savoir l’état de son bâtiment à l’instant T. Ensuite, il peut chercher à comprendre les aménagements qu’il peut solliciter avec son architecte. 

De ces différentes informations, le propriétaire peut alors fixer la valeur réelle de sa maison. Cette valeur doit être fixée en déduisant les coûts d’entretien. 

Pour un acheteur également, c’est une occasion pour savoir s’il fait une bonne affaire ou s’il doit simplement y renoncer. De même, le relevé lui permet de connaitre au préalable les dépenses qu’il aura à effectuer après l’acquisition s’il souhaite planifier de nouveaux travaux d’aménagement. 

Pour élaborer un plan de rénovation

Lorsque le propriétaire souhaite remettre à neuf son édifice, il doit s’imprégner des travaux d’aménagement et de rénovation à effectuer. Le relevé pourra donner les informations aux architectes sur les endroits qui nécessitent par exemple une reconstruction. 

C’est au gré de ces informations que le propriétaire peut savoir avec précision les travaux qu’il doit réaliser. Il peut donc établir son budget et connaitre à l’avance les dépenses qu’il aura à effectuer.

Pour exécuter un projet d’extension du bâtiment

Il arrive que le propriétaire émette la volonté d’élargir certaines pièces, ou rectifier des murs porteurs de son bâtiment. Il peut aussi décider de construire un étage supplémentaire. Dans l’un ou l’autre des cas, il est nécessaire de connaitre au préalable la faisabilité de ce projet. Cette étude de faisabilité requiert l’élaboration d’un relevé d’architecture. 

Pour réaliser un plan de sécurité

La sécurité du bâtiment est une nécessité qu’un propriétaire doit prévoir pour son bien-être et celui de sa famille. Afin de connaitre les endroits précis où mettre en place l’aménagement intérieur, le propriétaire doit établir un relevé d’architecture. 

Comment réaliser le relevé d’architecture ?

Pour réaliser un relevé d’architecture, le propriétaire doit faire appel à un géomètre qualifié dans le domaine. Le professionnel doit obligatoirement avoir des compétences accrues pour vous réaliser un relevé qui tient la route. Le tarif relevé d’architecture peut s’estimer entre 200 et 800 € TTC selon la dimension du bâtiment et le professionnel sollicité.

L’arpenteur est chargé de relever toutes les informations concernant la structure. Avant de procéder aux collectes d’informations pour l’architecte, il réalise certaines tâches préalables. Il utilise des technologies telles que le plan de Google Maps pour recueillir des données sur l’emplacement du bâtiment et les environs du chantier.

Ensuite, l’arpenteur peut procéder à l’analyse du terrain proprement dite. Pour cela, il doit se munir des outils de protection comme des gants, des bottes et un casque. 

L’arpenteur doit relever des données telles que l’épaisseur des murs, la hauteur des plafonds et la structure des planchers. À l’intérieur comme à l’extérieur, chaque recoin doit être pris en considération. 

Par ailleurs, pour une grande structure, le géomètre peut procéder par section. Il crée alors une page pour chaque partie du bâtiment. Toujours est-il qu’aucun endroit ne doit être laissé pour compte.

Notez que ce projet de grande envergure nécessite des données d’une extrême précision. En effet, qu’il s’agisse de la rénovation de l’édifice ou de son extension, les divers plans et mesures s’articuleront sur ce document unique. Une erreur peut donc être fatale pour les différents chantiers à venir. Elle peut par exemple entraîner des dépenses supplémentaires ou des différends entre les partis concernés. 

Découvrez notre article : La location de camion de déménagement à Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.