Portage salarial : quels sont ses avantages et inconvénients ?

A la croisée de l’entrepreneuriat et de l’emploi, le portage salarial est une forme de travail assez inhabituelle. Le but étant d’apporter les atouts de ces deux mondes au salarié porté, tout en contournant les contraintes. Découvrez dans cet article les avantages et les inconvénients du portage salarial.

Portage salarial avantages inconvénients

Les avantages du portage salarial

Une entreprise de portage salarial permet au porté d’être le salarié et donc de jouir des avantages de ce poste tout en gérant ses activités de façon autonome.

Bénéficier des avantages du salariat

Avant tout, le patron salarié est lié à l’entreprise par un contrat de travail conforme au droit du travail, qui lui confère les droits et obligations attachés au salarié.

De plus, il peut utiliser les outils marketing de l’entreprise de portage et se faire restituer le montant des dépenses pour ses missions.

Profiter de l’autonomie de l’entrepreneur

C’est une autonomie pour ceux qui veulent s’organiser pour gérer leurs activités professionnelles et leur vie professionnelle en même temps. Cette organisation permet aussi aux consultants d’évaluer leur capacité à façonner leurs activités et à initier une démarche entrepreneuriale.

Lisez aussi l’article : Comment devenir herboriste ?

Les inconvénients du portage salarial

Le portage salarial a aussi quelques inconvénients. En voici les plus marquants :

Le coût pour le salarié porté

Dans la société de portage, les obligations à charge du porté peuvent être divisées en trois composantes principales. Ce sont :

  • Les cotisations retenues par la société de portage,
  • Les cotisations patronales payées par la société de portage,
  • Les cotisations salariales déduites de la rémunération du porté et versées par la société de portage.

L’entreprise de portage gagne de l’argent grâce aux frais de traitement évalués entre 7 et 11 % des frais payés par le client. Il y a ensuite environ 75 % des paiements de la commission de portage, comme cotisations sociales.

Les formalités du portage salarial

Il faut nécessairement rédiger et signer trois contrats pour un portage salarial. En effet, il s’agit d’un contrat de service entre un entrepreneur, le client et l’entreprise de portage, d’un contrat de travail entre le salarié porté et l’entreprise de portage, et enfin, un accord d’adhésion entre l’entrepreneur et la société de portage.

Le montant minimum de la prestation

Excepté les emplois à faible revenu, vous devez facturer au moins 35 € par heure ou 250 € par jour, pour utiliser le système du portage salarial.

Portage salarial – avantages inconvénients : Le portage salarial n’est pas adapté à toutes les activités

Le portage salarial ne prend pas en compte toutes les activités. C’est le cas pour :

  •  Certains métiers de service à la personne : garde d’enfants, assistance aux personnes âgées ou handicapées, tâches ménagère ou familiales définies à l’article L7231-1 du Code du travail en.
  • Les activités de négoce : achat et vente de marchandises.
  •  La plupart des métiers réglementés : avocat, notaire, expert-comptable, etc.

En résumé, le portage salarial, comme toute autre forme d’emploi, a ses forces et ses faiblesses. La sécurité qui en résulte est intéressante pour de nombreux profils. Cependant, ce système peut revenir plus cher par rapport aux autres formules juridiques, comme par exemple celle de l’auto-entrepreneuriat. Par conséquent, tout le monde ne peut en tirer profit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.